Relations internationales

Ville créative de l'UNESCO

Enghien-les-Bains est membre du réseau des villes créatives de l’Unesco, depuis sa désignation en 2013 dans la catégorie arts numériques. C’est la reconnaissance internationale d’une expertise acquise dans la création digitale.

label_ville-creative-enghien.jpg

Le réseau des villes créatives, c’est quoi ?

Il est constitué de 180 villes de 72 pays différents et couvre 7 domaines créatifs : l’artisanat et les arts populaires, le design, le film, la gastronomie, la littérature, la musique et les arts numériques.

Ce réseau lancé par l’Unesco en 2004 a pour objectif d’encourager le potentiel créatif, social et économique des collectivités locales.  Il s’agit d’une plateforme de réflexion et d’un laboratoire d’action et d’innovation pour mettre en œuvre le Programme de développement durable des Nations Unies à horizon 2030.

Son ambition

  • Placer la créativité et les industries culturelles au cœur du développement des villes.
  • Coopérer au niveau international en échangeant des savoirs-faire, des expertises.

Enghien-les-Bains, coordinatrice du réseau

Membre du comité de pilotage du Réseau des Villes Créatives, Enghien-les-Bains coordonne la catégorie arts numériques qui compte 14 villes dont Austin (Etats-Unis), Sapporo (Japon), Changsa (Chine), Tel-Aviv (Israël), Linz (Autriche) et Lyon.

Plus petite ville du réseau, Enghien-les-Bains a accueilli en 2017 la XIe Réunion annuelle des villes créatives de l’Unesco.

Depuis plus de 10 ans, Enghien-les-Bains a fait le pari de l’innovation et de la créativité. Avec l’impulsion du Centre des arts, la ville a mené une politique pour développer les arts numériques dans les domaines de l’éducation, du tourisme, de l’économie, de la culture et dans le secteur social.

Un terreau d’expérimentations digitales

La ville offre un terrain privilégié de création, de recherche et de diffusion pour les artistes numériques, en particulier grâce à l’action du Centre des arts. Cet établissement pluridisciplinaire vise à renforcer son expertise comme pôle de recherches et d’expérimentations en matière de création numériques et s’insère dans des réseaux de production et de diffusion internationaux.

La ville est également un laboratoire de pratiques amateurs. L’ensemble des acteurs du monde éducatif et des établissements culturels de la ville s’impliquent dans des projets numériques innovants. L’objectif est de permettre à tous, quel que soit son âge, de s’approprier les nouvelles technologies, à travers des ateliers notamment.

La création numérique au cœur de l’agenda culturel

De nombreux événements culturels rythmant la saison culturelle d’Enghien-les-Bains mettent à l’honneur la créativité digitale. Parmi les plus emblématiques :

  • Des concerts sur la scène flottante du lac
  • Des projections monumentales sur les façades du Casino, de l’Hôtel de Ville et de l’Église Saint-Joseph de la ville
  • Les Bains numériques, une biennale internationale des arts numériques

 

La coopération internationale

Véritable terreau de pratiques digitales, la ville est désormais reconnue pour son ingénierie culturelle et son expertise à l’échelle internationale : ingénierie culturelle, mapping architectural, holographie, streaming et téléprésence… Ce savoir-faire lui vaut d’être régulièrement sollicitée par des institutions et villes du monde entier.

Depuis plusieurs années, avec le Centre des arts, elle a développé des partenariats avec une quarantaine de structures nationales et internationales : des lieux de production et de diffusion, des scènes nationales, des festivals, des laboratoires et universités, des écoles et pôles de compétitivité.

La coopération internationale s’illustre notamment par :

  • Des coproductions
  • Des co-commissariats d’expositions
  • Des résidences croisées d’artistes
  • Des présentations de projets numériques innovants lors de festivals
  • Des interventions lors de conférences internationales
  • Des publications d’ouvrages sur la création numérique

Le 5 juillet 2018, les villes françaises du Réseau des villes créatives de l’Unesco se sont réunies à Enghien-les-Bains. Ensemble elles ont créé un comité dont M. le maire Philippe Sueur a pris la présidence pour trois ans.

L’objectif est d’échanger plus étroitement leur savoir-faire et leur expertise. Il s’agit aussi de faire bénéficier de ce réseau à leur propre écosystème composé de structures culturelles, de centres de recherches ainsi que de startup dans le domaine des industries créatives.

Ce comité regroupe les villes d'Enghien-les-Bains, Saint-Etienne (design), Lyon (arts numériques) et Limoges (artisanat et arts populaires). D'autres villes désireuses d'intégrer ce réseau étaient également présentes à l'instar d'Angoulême et Clermont-Ferrand.

UNESCO creative cities 2019