Pratique
Publié le

Le lac sous protection étroite

Afin de limiter la dégradation des eaux du lac cet été, plusieurs actions sont en cours. Il s’agit d’améliorer la qualité des eaux et d’apporter de l’oxygène.

Assainir l'eau en amont

 

En amont du lac, au bassin des Cressonnières situé sur la ville de Saint-Gratien, d’importants travaux ont démarré. Le SIARE prépare l’aménagement d’équipements pour assainir les eaux alimentant le lac, les oxygéner et favoriser la biodiversité du site. 

La 1re phase de ce chantier a débuté avec le curage du bassin. Depuis le mois de juin et jusqu’en août, une équipe intervient pour extraire les sédiments accumulés au fond de l’eau au moyen d’une dragueuse aspirante. 
Une usine de prétraitement des vases a été installée sur place, le temps du chantier. Un dégrilleur recueille les déchets de plus de 4mm (végétaux, déchets plastiques…) tandis qu’un déssableur trie des boues les sables et gravillons. Les vases restantes s’écoulent ensuite vers une tour de décantation. L’eau traitée et purifiée retourne ensuite en milieu naturel. 
Afin de les valoriser, les boues liquides, les déchets végétaux, les sables et graviers issus du traitement sont tous envoyés sur le site de Bruyère-sur-Oise, où ils sont traités sur différentes filières. Au terme d’un processus de filtration, certains matériaux inertes peuvent être revalorisés. 
Les boues sont séchées au moyen d’une presse à boues et sont ensuite dirigées vers un centre de stockage approprié, classe 1- 2- ou 3, en fonction des résultats des tests de lixiviation.
Le suivi de l’ensemble de ces matériaux se fait par le biais de Déclaration d’Acceptation Préalable, qui en définit les quantités, l’origine, la qualité, la filière de traitement, et la destination finale.

Assainissement du lac
Assainissement du lac d'Enghien-les-Bains

Des équipements pour aérer le lac

 

Sur le lac, six hydroéjecteurs ou aquasubs ont été installés pour générer des mouvements de masse d’eau et d’aération.
Ils viendront compléter les aérateurs prochainement aménagés en partenariat avec la ville d’Enghien-les-Bains pour créer des zones refuge riches en oxygène pour les poissons.  
D’ailleurs, le SIARE a équipé les bords du lac d’une sonde dite « oxygène dissous ». Elle assurera un suivi de l’oxygène dissous dans le lac. Les mesures serviront d’alerte pour déclencher les aérateurs. 

Autant d’aménagements pour anticiper les transformations du lac, en cas de fortes chaleurs et développement de micro-algues. 

 Hydroéjecteurs sur le lac d'Enghien-leslbains
Hydroéjecteur sur le lac d'Enghien-les-Bains

Mettre en conformité les mauvais branchements polluants


 
Enfin, le système hydraulique général de la vallée de Montmorency souffre des mauvais branchements polluant le milieu naturel. Les eaux usées, au lieu d’être évacuées vers le réseau d’assainissement, sont rejetées vers les réseaux d’eau pluviale, alimentant le lac. Un certain nombre d’habitations du territoire sont ainsi mal raccordées, avec des effets dévastateurs pour l’environnement. C’est pourquoi Plaine Vallée a mis en place un dispositif d’aide financière pour aider les riverains à mettre en conformité leurs évacuations d’assainissement