Citoyenne, Ville bien-être
Publié le

Davantage de défibrillateurs pour sauver des vies

Depuis cet été, la ville poursuit le déploiement des défibrillateurs automatiques externes dans les bâtiments communaux.

Suite à l’application d’un décret du 19 décembre 2018, certains établissements recevant du public sont tenus de se doter de défibrillateur automatisé externe (DAE). Le rôle de cet appareil portatif ? Il analyse le rythme cardiaque d’une personne en arrêt cardio-respiratoire et envoie un choc électrique en cas de fibrillation du cœur (rythme anarchique).
Face à un arrêt cardiaque, il existe en effet une série d’actions à réaliser pour augmenter les chances de survie de la victime : alerter les secours ; masser et insuffler ; mettre en place une défibrillation à l’aide d’un DAE. Des gestes simples pouvant sauver une vie et qui s’apprennent lors des formations aux premiers secours PSC1.

Actuellement quatorze bâtiments publics enghiennois en sont équipés et ce depuis une dizaine d’années : les gymnases et salles de sports, le PAM, le Centre des arts, l’Office de Tourisme, l’École de Musique et de Danse…
À compter de la rentrée, de nouveaux appareils portatifs seront installés dans les écoles, sur le marché, à la Médiathèque George-Sand, les cimetières, les terrains de tennis, la salle Belhomme ainsi que la Villa du Lac.

L’ensemble des DAE ainsi que ceux présents sur le territoire dans d’autres bâtiments publics (SNCF, Grand Hôtel, Casino…) sont cartographiés sur l’application Staying Alive.

Pour avoir plus d'informations sur l'application, n'hésitez pas à découvrir le site des Sapeurs Pompiers du Val d'Oise